2 cadeaux de fin d’année pour notre super maîtresse : cadeau # 02

Comme je le disais dans le premier article ICI, je ne suis pas une habituée de cette pratique. Mais, la maîtresse de Lilie ayant été vraiment super, je voulais marquer le coup.

Pour le sac, j’avais dans l’idée de faire un « mini Longchamp« 

tuto mini longchamp

ou un cabas, de ce genre là mais en BEAUCOUP plus petit.

Présentation

Au final, j’ai choisi de faire le petit cabas :

 découpe des pièces (simili cuir beige pour l’extérieur et batiste coton gris à pois blancs pour l’intérieur, anses en simili/coton)

WP_20140628_001

Pour le montage et l’assemblage, vous pouvez suivre le tuto que j’ai mis en lien plus haut. J’ai choisi de faire 2 poches ouvertes en simili cuir avec biais coton d’un seul côté, j’ai cousu les anses (ici 70 cm) sur le devant du sac et j’ai fait un revers avec le simili cuir à l’intérieur.

WP_20140629_003  WP_20140629_002

Avant l’assemblage de l’extérieur et de la doublure, il faut prendre soin de laisser le fond de la doublure ouvert pour pouvoir retourner le tout, puis on coud et on remet le tout à l’endroit. Enfin, on referme le fond (couture invisible ou pas, à la main ou à la machine, c’est une question de goût).

WP_20140629_004  WP_20140629_006

WP_20140629_007  WP_20140629_008

Et voilà le petit sac d’été pour la maîtresse !! 🙂

Un P12 et 2 cadeaux de fin d’année pour notre super maîtresse : cadeau # 01

Je ne suis pas une habituée de cette pratique, (d’ailleurs, ce sera la première année ) mais la maîtresse de Lilie ayant été vraiment super, je voulais marquer le coup. En gros, je pense que, dans les années à venir, ce sera à la tête du client ;-).

Mon choix s’est porté sur une trousse pour mettre ses affaires de maîtresse (:-D) et un petit sac pour l’été. On va le faire en deux fois, numéro 1, la trousse.

Parmi les idées que j’avais mises de côté, il y avait ce modèle de trousse que je trouve plutôt sympa et peu commun trouvé sur le blog de « Au gré du vent » (Tuto ici et patron là).

DSC_2503b

 

Je vous passe le détail complet du montage, même si il y a 2 ou 3 points que je n’ai pas bien compris… 😦 Mais c’est peut-être moi après tout, je vous laisse vous faire votre propre avis ! 🙂

Comme d’habitude, découpe des pièces et collecte du matériel : du simili cuir beige, du coton gris à pois blancs, du biais gris foncé et une fermeture éclair grise.

WP_20140622_002

Etape 2 : assemblage de l’extérieur et de la doublure, pose du biais (encore un peu mieux que la dernière fois :-)) et pose de la fermeture éclair.

WP_20140622_006  WP_20140622_007

WP_20140622_008  WP_20140622_009

 Ça donne ça :

WP_20140622_010

Enfin, couture des coins et pose d’un petit cœur !

Et comme tout ça, c’est quand même fait avec amour et que ma fille AIME réellement sa maîtresse (câlins à l’appui), je crois que je suis dans le thème du P12 de juin qui était « Amour ». 😀

  WP_20140630_007  WP_20140630_008

 

20140105_232445000_iOS

Un projet surprise pour mon retour après une trop longue absence…

Bonjour à tou(te)s,
Tout d’abord, toutes mes excuses pour cette trop longue absence mais vous allez vite comprendre pourquoi quand vous aurez vu le projet que je viens vous présenter aujourd’hui :-).
Bon, je vous montre le résultat que tout s’éclaire puis je vous dirai comment j’ai fait.
20140423-211939.jpg
Bon, vous avez deviné pourquoi je me suis mise au vert ? Et oui ! Un petit garçon doit rejoindre notre famille début octobre ! Et comme les débuts de grossesse ne sont pas « un long fleuve tranquille » pour moi, ça fait 3 mois que la machine à coudre est au repos…comme moi !
Mais revenons à notre sujet: je viens vous présenter un pantalon, ici un jeans un peu extensible, transformé en pantalon de grossesse. Je me suis inspirée d’articles trouvés sur le web que j’avais mis de côté « au cas où »…

Pour réaliser votre pantalon, voici la marche à suivre:
1- découper la ceinture du pantalon sur l’arrière et un arrondi sur le devant (à peu près jusqu’à la moitié de la braguette, en ayant pris soin de la découdre avant, bien sûr!)
20140423-211610.jpg
NB: il y aura un décalage entre le placement de la bande de devant et celle de derrière sur ce pantalon mais c’est voulu car ce jeans est taille basse et je dois garder le maximum de tissu à l’arrière si je veux qu’il me couvre les fesses 😉

2- découper 2 bandes de jersey.
Pour la hauteur : 2 fois la hauteur désirée, je m’explique. On va calculer la hauteur en fonction de l’ampleur du ventre et de la hauteur finale voulu (jusqu’où la bande va couvrir le ventre). On multiplie cette hauteur par deux car la bande est pliée en 2. Pour moi. La hauteur est de 40 cm.
Pour la largeur, on se base sur la largeur du pantalon qui devrait être la même que celle des hanches. Pas la peine de prévoir de marge pour le ventre, le jersey est élastique et cela permet de maintenir le ventre et le pantalon en place.

NB: ce n’est pas parce qu’on ne prévoit pas de marge pour le ventre qu’on ne doit pas penser aux marges de couture 😉 !! Pour du jersey, 1.5 cm sont largement suffisants.

3- Fixer le jersey et le pantalon endroit contre endroit, devant et derrière, en laissant dépasser nos marges de couture de chaque côté (on les fixera ensemble un peu plus tard), et on coud avec un point jersey extensible (préréglage de la MAC) qui permet de garder l’élasticité du jersey tout en étant solide.

WP_20140421_009

4- Coudre les côtés des bandes de jersey ensemble, toujours avec le point droit extensible.

5- Fixer le jersey sur l’envers du pantalon (le plus simple étant de le retourner) et épingler en suivant la couture  du devant (faire dépasser le jersey de 0.5 à 1cm). WP_20140421_010

Une petite astuce pour que les coutures qui aparaissent sur l’endroit soient impécables : une fois le jersey épinglé, retourner le pantalon sur l’endroit pour coudre et suivre le bord extérieur de la bande de jersey de manière à ce que la couture affleure et soit invisible.

WP_20140421_013 WP_20140421_012

Et voilà le jeans porté ! 🙂20140423-211945.jpg

 

Lilie au pays des merveilles…

Pour ce premier article et dans le cadre du P12 initié par Caro dont le thème du mois est l’imaginaire, je vous présente la robe « Lilie au pays des merveilles », très largement inspirée de la robe d’Alice.

Pour moi, l’imaginaire reste enfantin et, comme Héloïse, je me suis dit que ce qui représentait l’imaginaire parfait était « Alice au pays des merveilles ». J’ai réalisé cette robe « sans filet », c’est-à-dire sans patron ni instructions et je trouve que le rendu est plutôt sympa !

la robe est faite en doublure bleu clair satinée et  le « bouffant » de la jupe est dû aux fronces et à 8 épaisseurs de tulle (il fallait au moins ça !). Les petits plus : le collier horloge et le headband pailletté bleu.

Je vous laisse juger par vous-même !

A bientôt !

admin-ajaxadmin-ajaxwp_20130630_0101

WP_20130630_017WP_20130630_016WP_20130630_015