Customisation de bouteilles pour le P12 d’avril

Bonjour à tous/toutes ! Aujourd’hui, un tout petit article pour présenter ma créa du mois pour le P12. Ça fait 3 mois que je n’avais rien fait, il était temps que je m’y remette ! 🙂
Le thème était: customisation de bouteilles.
Je crois que j’ai un peu débordé, ce que j’ai fait est plus de l’upcycling que de la customisation ….
Voici le matériel que j’ai utilisé: des bouteilles en plastique, du carton, de la colle chaude, des serviettes en papier et de la colle decopatch.

20140501-224023.jpg
J’ai découpé dans le carton 2 cercles ainsi que les bas des bouteilles et le haut d’une bouteille, comme ça:

20140501-224454.jpg
J’ai inséré mon haut de bouteille dans le cercle préalablement évidé, colle les 2 cercles à la colle chaude puis krafté les bords.

20140501-224746.jpg
C’est à ce stade que ma fille a rejoint le projet, elle a collé les serviettes en papier sur les fonds de bouteilles et le haut de bouteille avec la colle decopatch
20140501-225427.jpg
Ensuite, il ne restait qu’à positionner et coller les fonds pour finaliser le….
Présentoir à bonbons/chocolats/apéro !!
NB: le haut de bouteille sert de poignée pour transporter l’objet !

20140501-225747.jpg20140501-225752.jpg

Bon, je sais que la couleur et la texture sont horribles, ça ne rend pas du tout comme je l’imaginais… 😦 mais le concept est sympa je trouve ! Et puis, ça peut être une activité en famille !
Je suis déjà en pleine réflexion pour améliorer le rendu et chéri (AKA le roi de la peinture en bombe) m’a même proposé de bomber l’objet pour lui redonner une texture lisse et une base de couleur plus sympa 🙂

20140105_232445000_iOS

Un projet surprise pour mon retour après une trop longue absence…

Bonjour à tou(te)s,
Tout d’abord, toutes mes excuses pour cette trop longue absence mais vous allez vite comprendre pourquoi quand vous aurez vu le projet que je viens vous présenter aujourd’hui :-).
Bon, je vous montre le résultat que tout s’éclaire puis je vous dirai comment j’ai fait.
20140423-211939.jpg
Bon, vous avez deviné pourquoi je me suis mise au vert ? Et oui ! Un petit garçon doit rejoindre notre famille début octobre ! Et comme les débuts de grossesse ne sont pas « un long fleuve tranquille » pour moi, ça fait 3 mois que la machine à coudre est au repos…comme moi !
Mais revenons à notre sujet: je viens vous présenter un pantalon, ici un jeans un peu extensible, transformé en pantalon de grossesse. Je me suis inspirée d’articles trouvés sur le web que j’avais mis de côté « au cas où »…

Pour réaliser votre pantalon, voici la marche à suivre:
1- découper la ceinture du pantalon sur l’arrière et un arrondi sur le devant (à peu près jusqu’à la moitié de la braguette, en ayant pris soin de la découdre avant, bien sûr!)
20140423-211610.jpg
NB: il y aura un décalage entre le placement de la bande de devant et celle de derrière sur ce pantalon mais c’est voulu car ce jeans est taille basse et je dois garder le maximum de tissu à l’arrière si je veux qu’il me couvre les fesses 😉

2- découper 2 bandes de jersey.
Pour la hauteur : 2 fois la hauteur désirée, je m’explique. On va calculer la hauteur en fonction de l’ampleur du ventre et de la hauteur finale voulu (jusqu’où la bande va couvrir le ventre). On multiplie cette hauteur par deux car la bande est pliée en 2. Pour moi. La hauteur est de 40 cm.
Pour la largeur, on se base sur la largeur du pantalon qui devrait être la même que celle des hanches. Pas la peine de prévoir de marge pour le ventre, le jersey est élastique et cela permet de maintenir le ventre et le pantalon en place.

NB: ce n’est pas parce qu’on ne prévoit pas de marge pour le ventre qu’on ne doit pas penser aux marges de couture 😉 !! Pour du jersey, 1.5 cm sont largement suffisants.

3- Fixer le jersey et le pantalon endroit contre endroit, devant et derrière, en laissant dépasser nos marges de couture de chaque côté (on les fixera ensemble un peu plus tard), et on coud avec un point jersey extensible (préréglage de la MAC) qui permet de garder l’élasticité du jersey tout en étant solide.

WP_20140421_009

4- Coudre les côtés des bandes de jersey ensemble, toujours avec le point droit extensible.

5- Fixer le jersey sur l’envers du pantalon (le plus simple étant de le retourner) et épingler en suivant la couture  du devant (faire dépasser le jersey de 0.5 à 1cm). WP_20140421_010

Une petite astuce pour que les coutures qui aparaissent sur l’endroit soient impécables : une fois le jersey épinglé, retourner le pantalon sur l’endroit pour coudre et suivre le bord extérieur de la bande de jersey de manière à ce que la couture affleure et soit invisible.

WP_20140421_013 WP_20140421_012

Et voilà le jeans porté ! 🙂20140423-211945.jpg

 

Recyclage du pantalon coupe droite en slim

Toujours dans la phase « je modifie les fringues que je ne mets plus pour ne pas aller faire les magasins…d’ailleurs, j’ai pas de sous ! 😉 ». Il y a aussi le pantalon coupe droite genre pantalon de tailleur (au tombé horrible quand on a perdu du poids).
Alors, je ne peux pas vous montrer à quoi il ressemble, je n’ai pas pris de photo :-(, tout ce que vous aurez c’est en cours de réalisation et fini.
Et c’est là qu’on voit toute la subtilité de la méthode Coralie…attention, ça pique les yeux !
Comment j’ai fait ? Rien de plus simple, je l’ai mis à l’envers et j’ai épinglé tout le long d’une de mes jambes pour marquer le tracé de couture du futur slim. Ensuite, je trace à la craie le vrai repère de couture (l’utilisable) en suivant les épingles. Enfin, je reporte tout ça sur la deuxième jambe. TADDAAAAA!!!! Fulgurant non ??! 🙂
Ça donne ça :
20131201-195300.jpg

Pour finir, le classique, je couds le long de mon repère à la craie.

Juste une petite astuce en passant : pour reprendre un pantalon en largeur sans avoir à tout démonter (ceinture comprise…) et pour aller plus vite, le mieux c’est de reprendre l’intérieur de la jambe. Ça permet de resserrer jusqu’en dessous des fesses. Pour resserrer au dessus, là, pas de miracle, faut attaquer la ceinture et les côtés extérieurs… 😦
Autre truc, dans mon cas, c’était super simple puisque mon pantalon est composé de coton légèrement stretch. Autrement dit, la souplesse du tissu laisse droit à une petite marge d’erreur. 🙂